LA BATAILLE DE VERDUN (février-décembre 1916)

verdun2La bataille de Verdun (février-décembre 1916)

Bataille qui opposa de février à décembre 1916 les armées françaises défendant le camp retranché de Verdun aux armées allemandes qui voulaient par cette attaque écraser l’armée française et marcher sur Paris. Cette bataille se soldera par de nombreux blessés ou tués des deux côtés (tués et blessés : 362 000 Français, 336 000 Allemands).

 Après avoir joué sous le commandement (IIIe armée) de Sarrail le rôle de pivot de la manœuvre du général Joffre lors de la bataille de la Marne en 1914, la région fortifiée de Verdun, affaiblie par les conséquences d’un décret d’août 1915 sur les places fortes, est choisie par l’état-major allemand pour vaincre l’armée française par épuisement de ses forces. Commandés par le Kronprinz, les Allemands, après une intense préparation d’artillerie, attaquent le 21 février la rive droite de la Meuse, bousculent les défenses françaises (bois des Caures) et prennent le fort de Douaumont (25 février).

Pétain, chargé par Joffre de la défense de Verdun, organise la résistance et l’arrivée des renforts par la Voie sacrée (la route Bar-le-Duc – Verdun). Le 6 mars, l’offensive allemande s’étend à la rive gauche sans réussir à prendre le Mort-Homme ni la cote 304. Une véritable bataille d’usure s’engage en avril et en mai, où Nivelle remplace Pétain (nommé commandant du groupe des armées du Centre) à la tête de la IIe armée. En juin (prise du fort de Vaux par les Allemands) et en juillet, les attaques allemandes se succèdent en vain jusqu’à la crête de Souville, à 3 km de Verdun.

À la fin d’août, les conséquences de l’offensive alliée sur la Somme se font sentir et l’initiative change de camp. Mangin reprend Douaumont le 24 octobre, puis Vaux le 2 novembre et Hardaumont, Bezonvaux et Vacherauville le 15 décembre. Enfin, l’offensive de Guillaumat (23 août 1917) permettra de dégager complètement la région de Verdun

La bataille de Verdun se solde pour l’Allemagne par un échec qui marque un tournant dans la guerre. De part et d’autre, les pertes ont été effroyables : 360 000 Français et 330 000 Allemands tués ou portés disparus.

 La bataille de Verdun en quelques dates

 12 février 1916. 

L’Etat-major allemand souhaite avancer vers Paris en faisant sauter le verrou de Verdun. Sa tactique : « L’artillerie conquiert et l’infanterie occupe ». Mais la date prévue est retardée, en raison du mauvais temps.

 21 février. 

Les Allemands partent à l’assaut de la rive droite de la Meuse. Un déluge d’obus s’abat sur les Français, avant que 72 bataillons allemands n’entrent en action.

 25 février.

Le fort de Douaumont, à 10 km de Verdun, est pris par les Allemands. Une victoire facilitée par le fait qu’il avait été désarmé en 1915.

 6 mars.

Face à la résistance des Poilus, l’armée allemande attaque allemande la rive gauche et poursuit son offensive sur la rive droite de la Meuse.

 23 mai.

La tentative pour reprendre le fort de Douaumont est un échec français. L’armée française perd 5 500 hommes en vain.

 1er juin.

Les Allemands se lancent à l’assaut du fort de Vaux. Sa garnison se rend après sept jours de combats acharnés, les vainqueurs rendent les honneurs aux poilus pour leur bravoure.    

 2 septembre.

Ne pouvant accédé à Verdun, le chef suprême de l’armée allemande, Hindenburg, ordonne de ne plus mener que des actions défensives sur place.

 24 octobre.

Au prix de nouveaux sacrifices, l’armée française récupère le fort de Douaumont. Le fort de Vaux tombe quelques jours plus tard.

 18 décembre 1916.

Après une vaste attaque menée par l’infanterie, l’artillerie et l’aviation, les Français sécurisent la zone. Plus de 10 000 soldats allemands sont faits prisonniers, et la bataille s’achève.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s