BENOÎTE GROULT(1920-2016)

benoite groultBenoîte Groult (1920-2016).

 

Œuvres principales

La part des choses (1972)

Ainsi soit-elle (1975)

Les vaisseaux du cœur (1988)

 

 

Benoîte Groult, née en 1920 à Paris et décédé le 20 juin 2016 dans le Var, fut une écrivian, journaliste et militante féministe.

 

Biographie

 Elle est la fille du styliste de meubles André Groullt (1884-1966) et de Nicole Poiret (1887-1967).

Benoîte Groult obtient une licence en Lettres et enseigne au début de sa carrière au Cours Bossuet. En 1943, elle épouse Blaise Landon qui meurt en mai 1944. En 1945, elle épouse un étudiant en médecine, Pierre Heuyer, qui meurt quelques mois plus tard. Elle entre au Journal de l’ORTF  à la Libération et ce jusqu’en 1953. En 1956 elle épouse Georges de Caunes, puis en 1952 Paul Guimard, romancier et journaliste.  Elle a collaboré à de nombteuses revues : Elle, Parents, Mari Claire….

C’est tardivement qu’elle se lance dans la littérature, d’abord avec sa sœur : Journal à quatre mains (1958) , Le Féminin pluriel (1965), Il était deux fois  (1967).. Puis elle publie par la suite plusieurs best-sellers : La Part des choses (1972) ), Ainsi soit-elle (1975)), Les Trois-Quarts du temps (1983), Les Vaisseaux du cœur (1988), , La Touche étoile (2006) et Mon évasion (2008).

Témoin privilégié des rapports entre les hommes et les femmes elle va adhérer  tardivement au mouvement féministe. Cet engagement est pourtant une clé de lecture pour comprendre son oeuvre.. Avec la publication d’Ainsi soit-elle en 1975 elle dénonce publiquement les mutilations génitales que subissent les femmes dans certains pays. . Cet essai féministe reste encore d’actualité par certains côtés.

De 1984 à 1986, elle assure la présidence de la Commission de terminologie pour la féminisation des noms de métiers et de fonctions aux côtés d’Yvette Roudy, alors ministre des droits de la femme alors ministre des droit, (arrêté de féminisation publié au  JO  en mars 1986). membre du prix Fémina à,partir de 1982, elle fait publier la Déclarartion des droits de la femme et de la citoyenne d’Olympe de Gouges (1791).

Elle fut membre du comité d’honneur de l’Association  pour le e droit de mourir dans la dignité (ADMD)..

En 2011, Benoîte Groult fait don de ses archives au Centre des Archives du féminisme de, l’Université d’Angers (BU d’Angers).

 

Œuvres

Journal à quatre mains (1958), roman écrit avec sa sœur Flora Groult

Le féminin pluriel (1965), roman écrit avec Flora Groult

Il était deux fois (1967), roman écrit avec Flora Groult

La part des choses (1972), roman

Ainsi soit-elle (1975), essai sur la condition de la femme

Le féminisme au masculin (1977), essai sur les féministes

La moitié de la terre (1981), essai

Les trois quarts du temps (1983), roman

Olympe de Gouges (1986), textes présentés par Benoîte Groult

Les vaisseaux du cœur (1988), roman

Pauline Roland ou Comment la liberté vint aux femmes (1991), biographie

Cette mâle assurance (1994), essai sur la mysogynie

Histoire d’une évasion (1997), essai autobiographique

La touche étoile (2006), roman

Mon évasion : autobiographie, 2008, enregistrement sonore en 2009.

Ainsi soit Olympe de Gouges (2013), biographie

Romans, Paris, Grasset (coll. «Bibliothèque Grasset»), 2009

[Benoîte Groult préparait un livre sur la pêche en bateau au large, passion qu’elle partageait avec Paul Guimard.

Source : WIKIPEDIA

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s