Simone Veil (1927-2017)

SIMONE VEIL (1927-2017)

sione veil

 

Simone Veil est née à Nice en 1927 et morte à Pari en juin 2017.

Cette femme courageuse et à l’adolescence tragique durant la Seconde guerre mondiale, Simone Veil est l’une des figures politiques françaises les plus populaires. Elle laissa son empreinte dans le débat de la vie politique française lors de la légalisation de  l’avortement en 1975 ; elle a été aussi la première présidente du Parlement européen (1979) et la première femme ministre d’État (1993).  

Simone Jacob naît à Nice le 13 juillet 1927 au sein d’une famille juive. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, elle est déportée à Auschwitz à l’âge de 16 et ne dut la vie sauve qu’en trichant sur son âge ; elle y perd presque toute sa famille. Après sa libération, elle entreprend des études de droit puis  entre dans la magistrature en 1957. La même année elle épouse Antoine Veil.

En 1970, elle est la première femme à occuper le poste de secrétaire générale du Conseil supérieur de la magistrature. Son ascension professionnelle et ses prises de  positions politiques centristes lui permettent d’être nommée ministre de la Santé par le président Valéry Giscard d’Estaing. C’est ce qui l’amène à faire voter en 1975 la loi sur la légalisation de l’IVG en 1975. Dès lors elle deviendra l’une des personnalités les plus populaires en France.
Sur le plan extérieur, Simone Veil prend position largement en faveur de l’union européenne. C’est ainsi qu’elle participe en 1979 aux premières élections européennes sur la liste UDF (Union pour la démocratie française). Élue députée, elle est présidera ensuite le Parlement européen jusqu’en 1982. En 1993, elle rejoint le gouvernement d’Edouard Balladur comme ministre des Affaires sociales, de la Santé et de la Ville, puis membre du Conseil constitutionnel en 1998 pendant neuf ans.

 

 Simone Veil sera également présidente de la Fondation pour la mémoire de la Shoah de 2000 à 2007 et membre du conseil d’administration de l’IFRI (Institut français des relations internationales). 

En 2007, elle a apporte son soutien à Nicolas Sarkozy pour les présidentielles. Simone Veil présente sa candidature à l’Académie française en octobre 2008 où elle élue dès le premier tour du scrutin.

En 2012, elle rejoint le parti de Jean-Louis Borloo au sein de l’UDI (elle en sera d’ailleurs la première adhérente. En 2013, elle perd son mari  Antoine Veil, épousé en 1946. Simone Veil décède à son tour le 30 juin 2017 à l’âge de 89 ans.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s