Noël chez les orthodoxes

 

POURQUOI LES ORTHODOXES FÊTENT-ILS NOËL APRÈS LES CATHOLIQUES ?

imp_photo_54_1233917120-770x1077

Beaucoup d’orthodoxes (notamment l’Église orthodoxe russe) et de gréco-catholiques ont conservé le calendrier « julien » (introduit par Jules César), qui comporte actuellement 13 jours d’écart par rapport au calendrier occidental « grégorien » (institué par le pape Grégoire XIII au XVIe siècle), qui est devenu le calendrier civil. Le 25 décembre du calendrier julien correspond donc au 7 janvier du calendrier grégorien utilisé par les catholiques, les protestants, et par un certain nombre d’Églises orthodoxes.

 

La période de préparation aux fêtes de la Nativité ne s’appelle pas « Avent » mais « Carême de Noël », période de jeûne qui commence 40 jours avant la fête, du 28 (15) novembre, jour de la fête du l’apôtre Philippe (c’est pourquoi cette période est parfois appelée aussi « Carême de Philippe »), au 6 janvier (24 décembre). Les deux dimanches précédant Noël sont appelés respectivement « Dimanche des Ancêtres », consacré aux patriarches et prophètes de l’Ancien Testament, et « Dimanche des Pères », consacré aux parents du Christ selon la chair, tels qu’ils apparaissent dans les Généalogies du Seigneur.

 

Le 24 décembre (6 janvier), on célèbre les Vêpres de Noël puis une première Liturgie eucharistique au cours de laquelle on proclame l’Évangile de la Nativité. L’office de Minuit comporte les Grandes complies, les Matines, puis une seconde Liturgie eucharistique, avec le canon de saint Jean Chrysostome, lors de laquelle on proclame l’Évangile de la venue des Rois Mages. Le 8 janvier, appelé « Synaxe de la Mère de Dieu », on célèbre l’Eucharistie en l’honneur de la Vierge Marie. Douze jours plus tard, le 6 (19) janvier, les orientaux fêtent l’Épiphanie ou Théophanie, au cours de laquelle ils célèbrent le Baptême le Seigneur.

 

Les coutumes varient selon les pays. En Russie, le 24 est jour de jeûne jusqu’à la tombée de la nuit (c’est le « sochelnik »). Après la célébration de la première liturgie, on mange la « koutia », mélange de blé et de fruits confis. Les chrétiens chantent des chants populaires en passant de maison en maison où leur est servie cette « koutia ». La crèche n’est pas traditionnelle, mais l’icône de la Nativité est exposée et décorée dans les maisons

https://www.delitdimages.org/pourquoi-les-orthodoxes-fetent-ils-noel-apres-les-catholiques/

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s