Sur les étagères de ma bibliothèque

SUR LES ETAGERES DE MA BIBLIOTHEQUE

bibliothèque

 

Sur les étagères de ma bibliothèque

Les livres attendent en silence

Le journal de vingt heures

Pour s’animer enfin

Ils se réveillent en sanglotant

De ne pas avoir rencontré un ami

De ne pas avoir pu parler à quelqu’un

 

Sur les étagères de ma bibliothèque.

Les livres sortent du silence

A l’heure du film du soir

Ils se rassemblent en cercle

Et se racontent les histoires

Ils se souviennent du parquet ciré

Ils se souviennent de chaque ami disparu

 

Sur les étagères de ma bibliothèque

Les livres se chamaillent joyeusement

Ils  se souviennent bruyamment

Des écrivains maudits

Buvant du mauvais vin dans les bars de Paris

Des poètes aux yeux hagards

D’avoir trop adoré l’absinthe

Et tous regrettent le bon vieux temps

 

 

Sur les étagères de ma bibliothèque

Les livres se font bien sages

Quand vient lematin

Ils attendent patiemment

Qu’un hypothétique lecteur

Vienne enfin leur tendre la main

Vienne enfin les sortir de l’ennui

Vienne enfin leur tenir conversation

 

 

Claude-Marie T.

©11 janvier 2018

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s