Martin Luther King (1929-1968)

Il y a 50 ans, Martin Luther King était assassiné

cq5dam.thumbnail.cropped.750.422

Le 4 avril 1968, le pasteur américain était assassiné à Memphis, dans le Tennessee. Son combat pour les droits humains résonne toujours aujourd’hui et a été salué par les Papes.

Le 4 avril 1968, sur le balcon d’un motel de Memphis, la capitale du Tennesse, une balle atteint Martin Luther King en pleine tête. A 39 ans, sa mort provoque un séisme aux Etats-Unis. Symbole de la lutte pour les droits civiques des Noirs dans son pays, Martin Luther King a incarné la lutte pacifique pour que la minorité noire soit traitée avec une égale considération que les Blancs. 

Le combat du pasteur de l’Alabama a eu un écho qui a dépassé largement les frontières de son pays. Le 10 décembre 1964, Martin Luther King reçoit le Prix Nobel de la Paix. «J’accepte ce prix à un moment ou vingt-deux millions de Noirs, aux États-Unis d’Amérique, sont engagés dans une bataille créatrice pour mettre fin à la longue nuit d’injustice raciale» explique t-il à la tribune d’Oslo.

Une figure inspirante pour les Papes

Sa figure et son combat ont été salué par l’Eglise et par les Papes. Quelques jours après son assassinat, lors de l’angélus place Saint-Pierre, le Pape Paul VI, qui avait rencontré le pasteur en 1964 au Vatican, exprime sa douleur. Le Pape salue «un chrétien impuissant et prophète de l’intégration raciale». La figure de Luther King est aussi une source d’inspiration pour le Pape François qui lors de son discours au Congrès américain le 24 septembre 2015. François salue son héritage, lui qui a su incarner «la liberté dans la pluralité et la non-exclusion». Le 12 mars dernier, le Pape a reçu au Vatican Bernice Albertine King, la dernière fille du pasteur, de passage en Italie pour recevoir un prix pour son engagement des femmes contre les violences. 

Pour Mgr Ivan Jurkovic, l’observateur permanent du Saint-Siège auprès des Nations-Unies à Genève, Martin Luther King reste «un personnage monumental dans l’histoire de la défense des droits humains». Pour le diplomate, le combat du Pape François en faveur des droits de l’homme et de la dignité humaine, rejoint l’inspiration du pasteur américain. « Le Pape croit que l’unique avenir digne de la personne humaine est celui qui inclut chacun. Nous devons poursuivre et défendre cette vision, qui est aussi celle de Martin Luther King: nous pouvons tous être heureux, mais cela advient seulement si chacun se sent inclus, du dernier au plus privilégié, et vice-versa»

Les évêques américains ont également salué la mémoire de Martin Luther King. «Le Dr King faisait ouvertement référence aux menaces qui pesaient sur sa vie, et avait clairement expliqué qu’il souhaitait vivre longtemps, expliquent-ils dans un communiqué. Mais le plus important à ses yeux, disait-il était de simplement faire la volonté de Dieu». «Notre foi nous presse à être courageux, à risquer quelque chose de nous-mêmes, dans la défense de la dignité de notre voisin, qui a été créé à l’image de Dieu». 

https://www.vaticannews.va/fr/monde/news/2018-04/martin-luther-king.html

 

 

Biographie de Martin Luther King

Martin Luther King junior, né à Atlanta, est originaire d’une famille de pasteurs et bénéficie d’un milieu social plutôt favorable. En 1954 il devient pasteur baptiste et exerce à Montgomery, dans l’Alabama. En 1955, il prend la tête du mouvement de soutien à Rosa Parks arrêtée par la police pour avoir refusé de céder sa place à un blanc dans un bus, et lance un appel au boycott de la compagnie de bus de la ville. Malgré les intimidations, le boycott durera un an jusqu’à ce que la Cour Suprême donne tort à la compagnie de bus.

L’impact médiatique de cette victoire amène Martin Luther King à fonder le SCLC (conférence des leaders chrétiens du sud) avec d’autres personnalités noires et à en devenir le président. Partisan de la non-violence, il décide d’étendre la lutte pour les droits civiques des Noirs à l’ensemble des Etats-Unis. 

Inspiré par Henri-David Thoreau (1817-1862), auteur de « La désobéissance civique », et admirateur de Gandhi (1869-1948), Martin Luther King effectue en 1959 un voyage en Inde pour approfondir sa connaissance du Satyagraha, les principes de Gandhi.

En 1963, il est à la tête de grandes campagnes pour les droits civiques, le droit de vote des Noirs, la fin de la ségrégation, une meilleure éducation. Il est arrêté à plusieurs reprises. Dans son discours du 28 août 1963, « I have a dream », devant 250000 personnes, il lance un appel pour un pays où tous les hommes partageraient les mêmes droits dans la justice et la paix. La violence des forces de l’ordre et le harcèlement des ségrégationnistes face aux luttes pacifiques engendrent une vague de sympathie au sein de l’opinion publique pour le mouvement des droits civiques.

En 1964, Martin Luther King reçoit le Prix Nobel de la Paix dont il est le plus jeune lauréat. La plupart des droits pour lesquels il milite sont votés comme lois avec le Civil Rights Act de 1964 et le Voting Rights Act de 1965. 

Après ses succès dans le sud des Etats-Unis, Martin Luther King s’installe à Chicago en 1966 et cherche à étendre le mouvement dans le nord du pays. Les manifestations qu’il organise à Chicago suscitent une réaction encore plus violente que dans le sud.

En 1967, il se déclare contre la guerre au Vietnam, estimant que les Etats-Unis « occupent le pays comme une colonie américaine ». Il s’engage dans la lutte contre la pauvreté et organise la « Campagne des pauvres » pour s’attaquer aux problèmes de justice économique.

Martin Luther King meurt assassiné par un ségrégationniste blanc le 4 avril 1968 à Memphis alors qu’il soutenait une grève d’éboueurs.

 

Citations de Martin Luther King 

 

Sur la justice

« Les tourbillons de la révolte continueront à ébranler les fondations de notre nation jusqu’à ce que le jour éclatant de la justice se lève à l’horizon. » 

« Nous voulons tous nos droits, nous les voulons ici, et nous les voulons maintenant. » 

« C’est l’heure de faire de la justice une réalité pour tous les enfants de Dieu. »

 

Sur la non-violence

« Nous ne devons pas laisser nos revendications créatrices dégénérer en violence physique. » 

« Le sens et la valeur de l’empathie et de la non-violence nous apparaissent réellement lorsqu’elles nous aident à saisir le point de vue de l’ennemi, à entendre ses interrogations, à comprendre de quelle manière il nous perçoit. Car sa vision des choses nous permet de prendre conscience des faiblesses fondamentales de notre condition et, si nous avons la maturité nécessaire, la sagesse des frères que nous appelons “opposition” nous aide à grandir, à apprendre, à nous améliorer. » 

« Chaque personne aux convictions humanistes doit décider de la façon de protester qui lui convient le mieux, mais nous devons tous protester. » 

« Nous avons encore le choix aujourd’hui : coexistence non violente ou coanéantissement violent. Il faut dépasser le stade de l’indécision et agir. » 

« Malgré ces victoires, la violence n’apporte jamais de paix durable. » 

« Nous adoptons la voie de la non-violence parce que notre but est de mettre en place une société réconciliée avec elle-même. Nous tenterons de persuader par nos paroles, mais si nos paroles sont inefficaces, nous tenterons de persuader par nos actes. »

Sur la paix et la révolution

« Les opprimés ne peuvent demeurer dans l’oppression à jamais. Le moment vient toujours où ils proclament leur besoin de liberté. » 

« Avec détermination, patience et fermeté, nous continuerons jusqu’à ce que chaque vallée de désespoir soit sublimée en sommet d’espoir et chaque montagne d’orgueil et d’irrationalité aplanie par l’humilité et la compassion, jusqu’à ce que les terres arides de l’injustice soient transformées en douces plaines d’égalité des chances et les sentiers tortueux des préjugés redressés par la sagesse éclairée. »

« Nous ne devons pas nous concentrer uniquement sur le rejet négatif de la guerre, mais surtout sur l’affirmation positive de la paix. » 

« Le temps est venu pour une guerre totale contre la pauvreté. Les nations riches doivent utiliser leurs vastes ressources pour développer les nations sous-développées, scolariser les déscolarisés et nourrir les dénutris. En fin de compte, une grande nation est une nation empreinte de compassion. »

« Je crois que la vérité désarmée et l’amour désintéressé auront le dernier mot dans le monde des réalités. C’est pourquoi, même s’il est provisoirement bafoué, le bon droit sera plus fort que le mal triomphant. »

« Une vraie révolution des valeurs examinera l’ordre mondial et dira de la guerre : “Cette façon de régler les différends n’est pas juste”. »

« Commençons maintenant. Consacrons-nous de nouveau à la lutte, longue et acharnée mais belle, pour construire un monde nouveau. »

 
Citations spirituelles et philosophiques de Martin Luther King 
A votre force physique, nous imposerons notre force morale. Faites nous ce que vous voudrez, nous continuerons à vous aimer.

Source : Le Discours « I have a dream »   
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots.

Source : Extrait de Discours – 31 Mars 1968   
Ce qui m’effraie, ce n’est pas l’oppression des méchants ; c’est l’indifférence des bons.

 

Dieu a les deux bras étendus. L’un est assez fort pour entourer de justice, l’autre assez doux pour nous entourer de grâce.

Source : Extrait de La force d’aimer   
Rien n’est plus tragique que de rencontrer un individu à bout de souffle, perdu dans le labyrinthe de la vie.

Source : Extrait de The measure of the man   
Ce n’est qu’en aimant nos ennemis que nous pouvons connaître Dieu et faire l’expérience de sa sainteté.

Source : Extrait de La force d’aimer   
La haine trouble la vie ; l’amour la rend harmonieuse. La haine obscurcit la vie ; l’amour la rend lumineuse.

Source : Extrait de The Words of Martin Luther King   
L’obscurité ne peut pas chasser l’obscurité ; seule la lumière le peut. La haine ne peut pas chasser la haine ; seul l’amour le peut.

Source : Extrait du journal Wall Street Journal – 13 Novembre 1962   

Rien n’est plus dangereux au monde que la véritable ignorance et la stupidité consciencieuse.

Source : Extrait de La force d’aimer   

Tout ce que nous voyons n’est qu’une ombre projetée par les choses que nous ne voyons pas.

 

« Une loi ne pourra jamais obliger un homme à m’aimer mais il est important qu’elle lui interdise de me lyncher. »
Martin Luther King – 1929-1968 – Wall Street Journal – 13 novembre 1962

« Une injustice commise quelque part est une menace pour la justice dans le monde entier. »
Martin Luther King – 1929-1968 – Lettre, 1963 

« Tant qu’un homme n’a pas découvert quelque chose pour lequel il serait prêt à mourir, il n’est pas à même de vivre. »
Martin Luther King – 1929-1968 – Discours à Detroit – 23 juin 1963

« La non-violence est une arme puissante et juste, qui tranche sans blesser et ennoblit l’homme qui la manie. C’est une épée qui guérit. »
Martin Luther King – 1929-1968 – Why we can’t wait

« Les barricades sont les voix de ceux qu’on n’entend pas. »
Martin Luther King – 1929-1968

« Depuis que je suis en Inde, je suis plus convaincu que jamais que la méthode de résistance non-violente est l’arme la plus puissante disponible pour les peuples opprimés dans leur lutte pour la justice et la dignité humaine. »
Martin Luther King – 1929-1968

 

Diverses sources

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s