Le Psaume 30

PSAUME 30

poster_psaume_30-rda2580359982454693b8017d98015275_ai6dp_8byvr_307

En toi, Seigneur, j’ai mon refuge ; garde-moi d’être humilié pour toujours. Dans ta justice, libère-moi ;

écoute, et viens me délivrer. Sois le rocher qui m’abrite, la maison fortifiée qui me sauve.

Ma forteresse et mon roc, c’est toi : pour l’honneur de ton nom, tu me guides et me conduis.

Tu m’arraches au filet qu’ils m’ont tendu ; oui, c’est toi mon abri.

En tes mains je remets mon esprit ; tu me rachètes, Seigneur, Dieu de vérité.

Je hais les adorateurs de faux dieux, et moi, je suis sûr du Seigneur.

Ton amour me fait danser de joie : tu vois ma misère et tu sais ma détresse.

Tu ne m’as pas livré aux mains de l’ennemi ; devant moi, tu as ouvert un passage.

Prends pitié de moi, Seigneur, je suis en détresse. * La douleur me ronge les yeux, la gorge et les entrailles.

 Ma vie s’achève dans les larmes, et mes années, dans les souffrances. * Le péché m’a fait perdre mes forces, il me ronge les os.

Je suis la risée de mes adversaires et même de mes voisins, + je fais peur à mes amis * (s’ils me voient dans la rue, ils me fuient).

On m’ignore comme un mort oublié, * comme une chose qu’on jette.

J’entends les calomnies de la foule : de tous côtés c’est l’épouvante. * Ils ont tenu conseil contre moi, ils s’accordent pour m’ôter la vie.

Moi, je suis sûr de toi, Seigneur, + je dis : « Tu es mon Dieu ! » *

Mes jours sont dans ta main : délivre-moi des mains hostiles qui s’acharnent.

Sur ton serviteur, que s’illumine ta face ; + sauve-moi par ton amour. *

Seigneur, garde-moi d’être humilié, moi qui t’appelle. [Mais qu’ils soient humiliés, les impies ; * qu’ils entrent dans le silence des morts !

Qu’ils deviennent muets, ces menteurs, * car ils parlent contre le juste avec orgueil, insolence et mépris.]

Qu’ils sont grands, tes bienfaits ! + Tu les réserves à ceux qui te craignent. * Tu combles, à la face du monde, ceux qui ont en toi leur refuge.

Tu les caches au plus secret de ta face, loin des intrigues des hommes. * Tu leur réserves un lieu sûr, loin des langues méchantes.

Béni soit le Seigneur : * son amour a fait pour moi des merveilles dans la ville retranchée !

Et moi, dans mon trouble, je disais : « Je ne suis plus devant tes yeux. » * Pourtant, tu écoutais ma prière quand je criais vers toi.

Aimez le Seigneur, vous, ses fidèles : + le Seigneur veille sur les siens ; * mais il rétribue avec rigueur qui se montre arrogant.

Soyez forts, prenez courage, * vous tous qui espérez le Seigneur !

slide_5

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s