Le Psaume 35

PSAUME 35

ob_e8d159_chagall

C’est le péché qui parle au cœur de l’impie ; * ses yeux ne voient pas que Dieu est terrible.

Il se voit d’un œil trop flatteur pour trouver et haïr sa faute ; *

il n’a que ruse et fraude à la bouche, il a perdu le sens du bien.

Il prépare en secret ses mauvais coups. + La route qu’il suit n’est pas celle du bien ; * il ne renonce pas au mal.

Dans les cieux, Seigneur, ton amour ; jusqu’aux nues, ta vérité ! *

Ta justice, une haute montagne ; tes jugements, le grand abîme ! Tu sauves, Seigneur, l’homme et les bêtes :

qu’il est précieux ton amour, ô mon Dieu ! A l’ombre de tes ailes, tu abrites les hommes : +

 ils savourent les festins de ta maison ; * aux torrents du paradis, tu les abreuves.

En toi est la source de vie ; par ta lumière nous voyons la lumière.

Garde ton amour à ceux qui t’ont connu, ta justice à tous les hommes droits.

Que l’orgueilleux n’entre pas chez moi, que l’impie ne me jette pas dehors !

Voyez : ils sont tombés, les malfaisants ; abattus, ils ne pourront se relever.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s