Le Psaume 40

PSAUME 40

hqdefault (8)

Heureux qui pense au pauvre et au faible : le Seigneur le sauve au jour du malheur !

Il le protège et le garde en vie, heureux sur la terre. Seigneur, ne le livre pas à la merci de l’ennemi !

Le Seigneur le soutient sur son lit de souffrance : si malade qu’il soit, tu le relèves.

J’avais dit : « Pitié pour moi, Seigneur, guéris-moi, car j’ai péché contre toi ! »

Mes ennemis me condamnent déjà : « Quand sera-t-il mort ? son nom, effacé ? »

Si quelqu’un vient me voir, ses propos sont vides ; il emplit son cœur de pensées méchantes, il sort, et dans la rue il parle.

Unis contre moi, mes ennemis murmurent, à mon sujet, ils présagent le pire :

« C’est un mal pernicieux qui le ronge ; le voilà couché, il ne pourra plus se lever. »

Même l’ami, qui avait ma confiance et partageait mon pain, m’a frappé du talon.

Mais toi, Seigneur, prends pitié de moi ; relève-moi, je leur rendrai ce qu’ils méritent.

Oui, je saurai que tu m’aimes si mes ennemis ne chantent pas victoire.

Dans mon innocence tu m’as soutenu et rétabli pour toujours devant ta face.

Béni soit le Seigneur, Dieu d’Israël, * depuis toujours et pour toujours ! Amen ! Amen !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s