Le Psaume 80

 

PSAUME 80

hqdefault (11)

Criez de joie pour Dieu, notre force, acclamez le Dieu de Jacob.

Jouez, musiques, frappez le tambourin, la harpe et la cithare mélodieuse.

 Sonnez du cor pour le mois nouveau, quand revient le jour de notre fête.

C’est là, pour Israël, une règle, une ordonnance du Dieu de Jacob ;

Il en fit, pour Joseph, une loi quand il marcha contre la terre d’Égypte. J’entends des mots qui m’étaient inconnus : +

 « J’ai ôté le poids qui chargeait ses épaules ; ses mains ont déposé le fardeau.

 « Quand tu criais sous l’oppression, je t’ai sauvé ; + je répondais, caché dans l’orage, je t’éprouvais près des eaux de Mériba.

 « Écoute, je t’adjure, ô mon peuple ; vas-tu m’écouter, Israël ?

Tu n’auras pas chez toi d’autres dieux, tu ne serviras aucun dieu étranger.

 « C’est moi, le Seigneur ton Dieu, + qui t’ai fait monter de la terre d’Égypte ! Ouvre ta bouche, moi, je l’emplirai.

 « Mais mon peuple n’a pas écouté ma voix, Israël n’a pas voulu de moi.

Je l’ai livré à son cœur  endurci : qu’il aille et suive ses vues !

 « Ah ! Si mon peuple m’écoutait, Israël, s’il allait sur mes chemins !

Aussitôt j’humilierais ses ennemis, contre ses oppresseurs je tournerais ma main.

 « Mes adversaires s’abaisseraient devant lui ; tel serait leur sort à jamais !

Je le nourrirais de la fleur du froment, je te rassasierais avec le miel du rocher ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s