Poème pour une mère

Ô petite femme qui m’a donné le jour

shape-1475

Ô petite femme qui m’a donné le jour,
Toi qui n’est ma mère que par la grâce d’un jour
Permets-moi qu’aujourd’hui je te donne de mes nouvelles :
je ne te connais pas mais je t’aime.

 

Que soit bénie l’union qui m’a fait naître,
je te remercie de m’avoir porté tous ces mois,
me laissant la chance infinie de connaître ce jour,
où j’ai su te pardonner et vivre à mon tour.

 

Puisses-tu, toi aussi connaître la joie,
sans regrets ni remords.
J’ai aimé la vie le jour
où je t’ai aimée, toi ma petite mère,
où pour la première fois mes yeux
se sont tournés vers l’origine,
sans peur ni interrogation.

 

Je sais que Dieu m’a sauvé
et toi aussi, petite mère

 

 

Auteur : Un enfant né sous X

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s