Le Psaume 106

PSAUME 106

David

Alléluia !

Rendez grâce au Seigneur : Il est bon ! Éternel est son amour !

Ils le diront, les rachetés du Seigneur, qu’il racheta de la main de l’oppresseur,

qu’il rassembla de tous les pays, du nord et du midi, du levant et du couchant.

Certains erraient dans le désert sur des chemins perdus, sans trouver de ville où s’établir :

ils souffraient la faim et la soif, ils sentaient leur âme défaillir.

 R/1Dans leur angoisse, ils ont crié vers le Seigneur, et lui les a tirés de la détresse :

il les conduit sur le bon chemin, les mène vers une ville où s’établir.

 R/2Qu’ils rendent grâce au Seigneur de son amour, de ses merveilles pour les hommes :

car il étanche leur soif, il comble de biens les affamés !

Certains gisaient dans les ténèbres mortelles, captifs de la misère et des fers :

ils avaient bravé les ordres de Dieu et méprisé les desseins du Très-Haut ;

soumis par lui à des travaux accablants, ils succombaient, et nul ne les aidait.

R/1Dans leur angoisse, ils ont crié vers le Seigneur, et lui les a tirés de la détresse :

 il les délivre des ténèbres mortelles, il fait tomber leurs chaînes.

 

 R/2Qu’ils rendent grâce au Seigneur de son amour, de ses merveilles pour les hommes :

car il brise les portes de bronze, il casse les barres de fer !

Certains, égarés par leur péché, ployaient sous le poids de leurs fautes :

ils avaient toute nourriture en dégoût, ils touchaient aux portes de la mort.

 R/1Dans leur angoisse, ils ont crié vers le Seigneur, et lui les a tirés de la détresse :

 il envoie sa parole, il les guérit, il arrache leur vie à la fosse.

R/2Qu’ils rendent grâce au Seigneur de son amour, de ses merveilles pour les hommes ;

qu’ils offrent des sacrifices d’action de grâce à pleine voix qu’ils proclament ses œuvres  !

Certains, embarqués sur des navires, occupés à leur travail en haute mer,

ils  ont vu les œuvres du Seigneur et ses merveilles parmi les océans.

 Il parle, et provoque la tempête, un vent qui soulève les vagues :

portés jusqu’au ciel, retombant aux abîmes, ils étaient malades à rendre l’âme ;

 ils tournoyaient, titubaient comme des ivrognes : leur sagesse était engloutie.

R/1Dans leur angoisse, ils ont crié vers le Seigneur, et lui les a tirés de la détresse,

réduisant la tempête au silence, faisant taire les vagues.

Ils se réjouissent de les voir s’apaiser, d’être conduits au port qu’ils désiraient.

R/2Qu’ils rendent grâce au Seigneur de son amour, de ses merveilles pour les hommes ;

qu’ils l’exaltent à l’assemblée du peuple et le chantent parmi les anciens !

C’est lui qui change les fleuves en désert, les sources d’eau en pays de la soif,

 en salines une terre généreuse quand ses habitants se pervertissent.

C’est lui qui change le désert en étang, les terres arides en source d’eau ;

là, il établit les affamés pour y fonder une ville où s’établir.

Ils ensemencent des champs et plantent des vignes : ils en récoltent les fruits.

Puis, ils déclinent, ils dépérissent, écrasés de maux et de peines.

Dieu livre au mépris les puissants, il les égare dans un chaos sans chemin.

Mais il relève le pauvre de sa misère ; il rend prospères familles et troupeaux.

Les justes voient, ils sont en fête ; et l’injustice ferme sa bouche.

Qui veut être sage retiendra ces choses : il y reconnaîtra l’amour du Seigneur.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s