Jeanne d’Arc vue par Voltaire

La Pucelle D Orleans, Poeme Divise En Vingt Chants,

par M. de V****

Avec Des Notes. Nouvelle Edition Corrigee,

Paris, BNF/Hachette, 2017.

9782014489231-fr

 

Présentation de l’éditeur

La Pucelle d’Orléans est un poème héroï-comique en quatorze chants de Voltaire, paru à Genève en 1752. Voltaire commence à le rédiger en 1730 et en écrit les quatre premiers chants, pour les compléter jusqu’en 1762, année où il fait paraître la seule version officielle, en vingt-et-un chants. Entre-temps, de nombreuses versions clandestines ou non reconnues avaient vu le jour, à Genève, Paris, Amsterdam, Louvain, Londres, Glasgow, Kehl et même « Tabesterahn », « Conculix » ou « Corculia ». L’œuvre fit longtemps partie de l’Enfer de la Bibliothèque nationale de France.

Voltaire fut la figure emblématique de la philosophie des Lumières. Toute sa vie, il combattit pour la tolérance et la liberté de penser, travaillant à la mise en place d’une monarchie guidée par les philosophes. Son œuvre  fit de lui l’un des écrivains les plus célèbres du XVIIIe siècle, et il n’hésita pas à mettre sa notoriété au service de la justice en prenant publiquement la défense de victimes de l’intolérance religieuse. Il avait d’ailleurs le fanatisme religieux en horreur et le nommait « L’Infâme ». Il n’hésita pas à le railler férocement et méthodiquement avec La Pucelle d’Orléans, qu’il peaufina trente ans ! Voltaire voulait être sûr de ne pas rater sa cible. Il réussit son coup. Dans les salons à la mode, on citait des passages entiers de ce livre sulfureux et à clés – qui étaient donc Cutendre, Hermaphrodix et Grisbourdon ? – dans lequel le destin de la France tenait à la virginité d’une jeune bergère qui semblait préférer son âne à quiconque.

 

Biographie de l’auteur

François-Marie Arouet, dit Voltaire, né le 21 novembre 1694 à Paris où il est mort le 30 mai 1778, est un écrivain et philosophe qui a marqué le XVIIIe siècle etplus largement l’histoire du monde. Il est le philosophe emblématique du siècle des Lumières. Il est connu pour ses contes philosophiques ( Candide, Micromégas), sa lutte contre la superstition, et son implication dans l’affaire Jean Calas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s