Un temps de l’Avent pour quelle espérance ?

Le temps de l’Avent ? Pour quelle espérance ?

9e9bdca3

 

Si nous pensions vivre ce temps de l’Avent dans un climat paisible, calme comme une mer d’huile nous avons tout faux ! Les évènements de ces jours derniers nous donnent tort. L’actualité suivie au jour le jour nous ferait presque dire qu’il n’y a rien à attendre, rien à espérer de bon pour l’avenir.

Si l’on croyait entendre l’expression « esprit de Noël » il faut bien tendre l’oreille pour l’entendre, bien ouvrir les yeux pour le voir ! Ici ou là ce sont que des cris de désespoir face à l’avenir, bien souvent de haine les uns contre les autres. Aux revendications légitimes des Gilets Jaunes se mêlent une violence que rien ne semble vouloir arrêter. Manifestants contre forces de l’ordre, slogans répétés un peu partout, vandalisme que parfois rien de justifie…  Un temps de l’Avent bien loin de ce que l’on attendait !

Un temps de l’Avent que même les illuminations des magasins ne font plus rêver ! Un temps de l’Avent où l’on n’a plus envie de se réjouir ! Se réjouir peut-être le temps d’acheter quelque chose, mais pour oublier peut-être ! Acheter l’éphémère pour oublier ! Se précipiter vers les loisirs qu’offrent les manèges, non pour être dans la joie, mais simplement pour oublier demain ! Des illuminations qui n’émerveillent plus personnes, sauf peut-être encore les enfants

Peut-être faut-il se reporter quelque deux mille ans en arrière pour vivre avec Joseph et Marie ce temps de l’Avent. Et si ce temps de l’Avent qui bousculent nos habitudes, qui bousculent nos certitudes était celui qu’ont vécu Joseph et Marie en Israël ? Le temps de l’attente de Joseph et Marie n’étaient-ils pas un temps d’inquiétude : le pays occupé par les Romains, un pays en guerre où la violence était visible (zélotes contre l’occupant ennemi, soldats parcourant le pays). Le temps de l’attente pour Joseph et Marie fut un temps de bouleversement, un temps de déplacement : il a fallut qu’ils quittent Nazareth pour se rendre à Bethléem pour se conformer aux ordres de l’Empereur Auguste ; de Nazareth à Bethléem ils ont dû se poser bien des questions : où se loger ? qui nous accueillera là-bas ?  comment faire quand l’Enfant naîtra ?

Un temps de l’Avent pour cheminer avec Joseph et Marie ! Un temps de l’Avent pour comprendre qu’il n’y avait pas de villes illuminées, ni de magasins bien achalander pour distraire le client ! Un temps de l’Avent pour nous déplacer sur des routes incertaines ! Un temps de l’Avent pour marcher dans la nuit ! Un temps de l’Avent pour renaître à l’Espérance.

Si pour une fois nous prenions le temps d’attendre et de désirer en cheminant aux côtés de Joseph et de Marie ! Si pour une fois nous prenions le temps du  silence pour écouter et entendre ce que fut leur Avent à eux !

 

©Claude-Marie T.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s