Le Psaume 128

PSAUME 128

2268406461_1

Que de mal ils m’ont fait dès ma jeunesse, – à Israël de le dire – *

que de mal ils m’ont fait dès ma jeunesse : ils ne m’ont pas soumis !

Sur mon dos, des laboureurs ont labouré et creusé leurs sillons ; *

mais le Seigneur, le juste, a brisé l’attelage des impies.

Qu’ils soient tous humiliés, rejetés, les ennemis de Sion ! *

 Qu’ils deviennent comme l’herbe des toits, aussitôt desséchée !

Les moissonneurs n’en font pas une poignée, ni les lieurs une gerbe, *

 et les passants ne peuvent leur dire : « La bénédiction du Seigneur soit sur vous ! » Au nom du Seigneur, nous vous bénissons.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s