Heimat, loin de mon pays

 « Heimat, Loin de mon pays »

Nora Krug

Paris, Gallimard bande dessinée. 2018. 288 pages.

product_9782070663156_195x320

 

Résumé

Depuis toujours, Nora Krug ressent que le simple fait d’être citoyenne allemande la relie à l’Holocauste, la dépossédant d un quelconque sentiment d appartenance culturelle. Après douze ans passés aux États-Unis, et alors qu’un non-dit plane sur la participation de sa propre famille à la guerre, elle part à la recherche de la vérité… Entre bande dessinée et album photo, une enquête intime stupéfiante au coeur de l’Allemagne nazie.

 

Critique

Pépite du 46e Festival de la BD d’Angoulême, qui se tient du 24 au 27 janvier, ce roman graphique est une investigation passionnante sur le passé d’une famille allemande.

Fins observateurs du monde qui les entoure, les dessinateurs aiment aussi jeter un coup d’œil dans le miroir. Dans la sélection officielle des 45 albums en compétition pour le Fauve d’or du Festival d’Angoulême 2018, dix titres, et pas des moindres, sont des autobiographies avérées ou déguiséesL’Arabe du futur 4, best-seller de Riad Sattouf ou Moi, ce que j’aime, c’est les monstres, phénomène au style décoiffant de l’Américaine Emil Ferris. Trois de nos coups de cœur le sont aussi : Dansker, de Halfdan Pisket, Ailefroide, de Jean-Marc Rochette, Pittsburgh, de Frank Santoro.

« Comment savoir qui on est, quand on ne comprend pas d’où on vient Nora Krug résume en une phrase les raisons de cette démarche introspective, qu’elle approfondit dans son saisissant roman graphique et autobiographique, Heimat. Tel Le Voyageur contemplant une mer de nuages, classique de la peinture romantique de Caspar David Friedrich à laquelle fait référence la couverture de son livre, l’illustratrice entame une réflexion sur son identité.

Entre investigation journalistique et journal intime

Née trente ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, Nora Krug grandit à Karlsruhe dans l’ombre du conflit, portant dans son cœur le poids de la culpabilité et des non-dits familiaux. « Je ne comprenais pas pourquoi Jésus était mort pour nos péchés, écrit-elle, mais le concept de péché hérité (car c’est ainsi que les Allemands appellent le péché originel) et le fait de devoir subir les conséquences des actions d’une génération antérieure m’étaient familiers. »

Partie vivre aux États-Unis, Nora Krug ne se défait pas de sa honte d’être allemande, mais l’éloignement fait aussi naître le mal du pays. Une nostalgie qui la pousse à chercher à comprendre le sentiment d’appartenance à sa terre natale – la Heimat, en allemand.

Commence alors la quête de sens de Nora Krug, raison d’être de son ouvrage à nul autre pareil. Entre album photo et scrapbook, investigation journalistique et journal intime, Heimat est une enquête sur le passé de sa famille. Son grand-père Willi était-il un membre du parti nazi ? Qui était l’oncle Franz-Karl, SS à 17 ans, mort en Italie à 18 ans, qui porte le même prénom que son père ?

Un enfant qui cherche comprendre

Au fil de ses séjours en Allemagne, elle interroge ses parents et leurs proches, fouille les archives et rencontre des historiens locaux qui ne veulent rien oublier des atrocités commises. Avec cette fascinante et douloureuse plongée dans la mémoire des siens, Nora Krug se fait « archiviste du souvenir », historienne du sensible. Elle veut voir les films que ses aïeux ont vus, entendre les chansons qu’ils ont entendues, ressentir la douleur de sa grand-mère en effleurant les traces laissées par ses larmes sur une photo de son fils.

L’auteur touche au cœur, car son regard est toujours sincère, à l’image de son dessin, dont le trait, faussement naïf, évoque celui d’un enfant qui cherche comprendre. Entremêlant son récit graphique de coupures de journaux, de clichés jaunis, d’objets du quotidien, elle parvient à exprimer beaucoup avec peu. Comme ce simple pansement Hansaplast, « le plus tenace de l’univers », qui lui rappelle son enfance, mais qui « fait mal quand on l’arrache pour regarder sa cicatrice »…

http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD-JEUNESSE/Bandes-dessinees-hors-collection/Heimat

http :/www.la-croix.com/Culture/Livres-et-idees/Heimat-Loin-pays-Nora-Krug-2019-01-24-1200997679?utm_source=Newsletter&utm_medium=e-mail&utm_content

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s