HISTOIRE, ITALIE, LES JARDINS A L'EPOQUE ROMAINE : L'EXEMPLE DE POMPEI, POMPEI (Italie), ROME (Italie)

Les jardins à l’époque romaine : l’exemple de Pompéi

 

Pompéi : jardin des fugitifs et Vésuve

L’architecture de jardin était très importante dans l’aménagement des maisons pompéiennes, plus de cinquante exemples de peintures de jardins ont été répertoriés.

 

Dans les fresques peintes de la Villa du Bracelet d’0r, on trouve un de ces jardins. Il témoigne de la richesse de leur propriétaire. 
Les peintres utilisaient des pigments de terre pour les tons rouges, jaunes et verts.
Ils employaient aussi des pigments minéraux tel le bleu égyptien.

En haut un bandeau sur fond noir décoré de petits tableaux avec guirlandes. 

En bas des plantes représentées derrière un treillage, au centre un jardin avec statues, fontaine, oiseaux.

 

Des études ont permis de reconnaître précisément chaque oiseau : la colombe, le geai reconnaissable aux trois couleurs de ses ailes, la grive, le merle, l’hirondelle, la pie, la perdrix, le loriot, l’aigrette…

 

Pour la flore, le liseron, le lis, le laurier-rose, le palmier, le rosier, le lierre, le coquelicot.

Illustration from 19th century

Bien avant, les poèmes d’Homère ont esquissé des scènes de paysages.

Fresque_de_Pompéi_représentant_un_greandier_et_des_oiseaux

 

Aux côtés de la cour, on voit un grand jardin avec ses quatre arpents enclos dans une enceinte. C’est d’abord un verger dont les hautes ramures, poiriers et grenadiers et pommiers aux fruits d’or et puissants oliviers et figuiers domestiques, portent sans se lasser, ni s’arrêter, leurs fruits ; l’hiver comme l’été, toute l’année.
Extrait de l’Odyssée – Homère – Le Jardin d’Alcinous

 

Aunes et peupliers et cyprès odorants, où gîtaient les oiseaux à la large envergure, chouettes, éperviers et criardes corneilles…Au rebord de la voûte, une vigne en sa force éploiyait ses rameaux, toute fleurie de grappes…quatre sources versaient leur onde claire, puis leurs eaux divergeaient à travers des prairies molles, où verdoyaient persil et violette…

Extrait de l’Odyssée – Homère – La grotte de Calypso

37810_pintura-romana-pompeya_ml

 

Mais la mort rôdait dans ces jardins….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s