GUERRE MONDIALE 1914-1918, ODE POUR UN SOLDAT INCONNU, POEME, POEMES, POILU, POILUS

Ode pour un soldat inconnu (11 novembre)

tombe-du-soldat-inconnu-francais-premiere-guerre-mondiale-cimetiere-un-cimetiere-national-francais-de-saint-charles-de-potyze-belgique-dd5p9e

Dors petit soldat inconnu

 

Dors petit soldat inconnu

Toi qui es parti au son du tocsin

Un matin de juillet 1914

Rejoindre le front

Emportant de maigres souvenirs

D’un monde qui te voulais porteur de la mort

Toi qui rêvais d’un bonheur paisible

Toi qui rêvais de la prochaine moisson

 

Dors petit soldat inconnu

Tu as bien combattu

De l’Artois jusqu’en Flandre

De la Champagne à la Somme

Tu as connu le froid et la faim

Les nuits sans sommeil

Dans les tranchées hâtivement construites

Au gré des mouvements de la guerre

Dors petit soldat inconnu

Quand la grande Faucheuse est venue

Cueillir ta vie pleine de promesses encore

Tu es tombé les armes à la main

Avec une dernière prière pour les tiens

Ton corps a embrassé une dernière fois

La terre gorgée de sang de ton cher pays  

Qui a recueilli ton corps brisé  

Dors petit soldat inconnu

Tu as fait ton devoir

Pardonne à ceux qui brisé tes rêves

Pardonne à ceux qui ont pris ta vie

Dors petit soldat inconnu 

Prie dans le silence de l’éternité

Pour  tous ceux-là

Qui parlent trop souvent  de paix

Pour mieux préparer une future guerre

Jean-Corentin-Carre-jeune-breton-engage-15-decore-croix-guerre-decembre-1916-reconnu-comme-patrouilleur-emerite-volontairetoutes-missions-dangereuses_4_407_600

 

©Claude-Marie T.

11 novembre 2019